Gravures

J’ai réalisé ces premières gravures entre 2020 et 2021, dans le cadre d’une formation à l’école Duperré. J’y ai pratiqué la taille d’épargne sur bois, linoléum, ainsi que la taille douce sur rhenalon, zinc et cuivre.

Je crois fortement que la gravure peut décupler la pratique du dessin car elle fait intervenir des mécanismes contraignants – qui sont aussi des partis pris graphiques forts – pour travailler les matériaux. C’est donc à la pensée mais surtout à la main et son geste de s’adapter pour traduire une image.

La-Repasseuse_web
La Repasseuse -linoleum, deux couleurs.

LA REPASSEUSE

Autrefois ses mains faisaient des taches roses sur le linge éclatant qu’elle repassait. Mais dans la boutique où le poêle est trop rouge son sang s’est peu à peu
évaporé. Elle devient de plus en plus blanche et dans la vapeur qui monte on la distingue à peine au milieu des vagues luisantes des dentelles.

Ses cheveux blonds flottent dans l’air en boucles de rayons et le fer continue sa route en soulevant du linge des nuages — et autour de la table son âme qui résiste encore, son
âme de repasseuse court et plie comme le linge en fredonnant une chanson — sans que personne y prenne garde.

Pierre Reverdy (1915)

La-Repasseuse-personnage_Dessin-preparatoire_web
Dessin préparatoire
Les-mains_web
Pointe sèche sur zinc - 10 x 15 cm
Totem_carton_web
Pointe sèche sur rhenalon - 15 x 20 cm
Le-reflet_web
Le reflet - eau forte sur cuivre, 15 x 20 cm.